MINUTE


MINUTE
MINUTE

MINUTE

Forme initiale et essentielle de l’acte notarié rédigé pour instrumenter un acte juridique dont le notaire a été constitué témoin privilégié et auquel il apporte la sanction de l’autorité qui l’a investi. Malgré son caractère matériel de brouillon, souvent abrégé dans l’énoncé des innombrables clauses (un dicton rappelle: «Méfiez-vous de l’etc. du notaire»), la minute constitue l’original de l’acte et porte, seule, la signature des témoins éventuels. L’expédition, en forme plus solennelle, la «grosse», n’est qu’une copie authentique.

Depuis le XIVe siècle, le notaire est tenu de conserver perpétuellement ses minutes et celles de ses prédécesseurs; il en est propriétaire, mais n’a le droit de les transmettre qu’à son successeur. Une loi du 14 mars 1928 a permis aux notaires français de déposer aux Archives nationales (pour Paris) ou départementales les parties les plus anciennes de leur minutier. Destinée à garantir la sécurité des relations sociales et à fonder les preuves des droits personnels, notamment de la propriété, la conservation des minutes (depuis le XIIe siècle en Italie, le XIIIe dans le midi de la France et en Espagne chrétienne) a procuré aux historiens une source incomparable pour la connaissance de la société et de l’économie.

minute [ minyt ] n. f.
XIIIe; lat. minuta, fém. de minutus « menu »
I
1Division du temps, soixantième partie de l'heure (symb.minoumn). La minute se divise en soixante secondes. Deux heures cinq minutes, deux heures quarante-cinq minutes (dans le lang. cour. deux heures cinq, trois heures moins le quart).Durée équivalant approximativement à cette division. Une minute de silence.
2Court espace de temps. 2. instant, moment. Jusqu'à la dernière minute. Je reviens dans une minute. Minutes de coiffeur. Toutes les cinq minutes. Une minute d'inattention. La minute de vérité. « je n'ai pas d'ici là une minute à perdre » (Flaubert).
Loc. À la minute où... : au moment où. D'une minute à l'autre : dans un futur très proche, imminent. À la minute : à l'instant même, tout de suite. Je pars à la minute. Fam. Tu n'es pas à la minute ! ne sois pas si pressé.
(1854) En appos., Fam. Très rapide, fait très rapidement. Entrecôte minute. Talon, clé minute. Cocotte-minute.
Interj. Fam. Minute ! attendez une minute, ne soyez pas si pressé; fig. doucement, je ne suis pas de cet avis. Minute, papillon !
3Unité de mesure d'angle plan, sous-multiple du degré (symb. '). Un degré vaut soixante minutes (10 vaut 60').
II(XIVe; lat. médiév. minuta « écriture menue »)
1Vx Petite écriture, petits caractères.
2Dr. Original d'un jugement ou d'un acte authentique dont le dépositaire ne peut se dessaisir. 1. original. Minute d'un contrat. Minutes des actes notariés minutier . Copie, expédition d'une minute. grosse.

minute nom féminin (latin médiéval minuta, du latin classique minutus, petit) Unité de temps équivalant à soixante secondes (symbole min). Temps très court, instant : Une minute d'inattention et ce fut l'accident. Moment de courte durée mais marqué par quelque chose d'exceptionnel, d'intense : Une minute d'angoisse. En apposition indique que quelque chose est fait très rapidement ou sur le champ : Un nettoyage minute. Talon-minute.minute (citations) nom féminin (latin médiéval minuta, du latin classique minutus, petit) Charles Baudelaire Paris 1821-Paris 1867 Je sais l'art d'évoquer les minutes heureuses. Les Fleurs du Mal, le Balcon minute (difficultés) nom féminin (latin médiéval minuta, du latin classique minutus, petit) Orthographe Le symbole de la minute, unité de mesure de temps, est min (sans point abréviatif) : le meilleur temps est de 13 min 20 s, le moins bon de 16min 33 s. Remarque L'ancien symbole mn n'est plus en usage. Le symbole de la minute, unité de mesure d'angle, est ' : 1o est égal à 60'.minute (expressions) nom féminin (latin médiéval minuta, du latin classique minutus, petit) À la minute, à l'instant même : Il sort à la minute. À la minute près, avec une exactitude rigoureuse. Familier. Minute !, interrompt quelqu'un et apporte une contradiction ou une opposition à son discours : Minute ! il ne s'agit pas de cela. Familier. Minute ! ou minute papillon !, doucement, pas si vite, attendez un peu. Minute centésimale, synonyme ancien de centigrade. Minute sexagésimale, unité d'angle équivalant à la soixantième partie d'un degré d'angle (symbole ′). Minute de silence, moment de silence d'une minute pour marquer un événement. ● minute (synonymes) nom féminin (latin médiéval minuta, du latin classique minutus, petit) Minute centésimale
Synonymes :
minute nom féminin (bas latin minuta, écriture menue) Original d'un acte dressé par un officier public ou d'une décision de justice. (Des copies peuvent être délivrées [grosse exécutoire avec la formule exécutoire ou expédition, copie certifiée conforme].) Document original d'un levé topographique.

minute
n. f. DR Original des actes notariés ou des sentences rendues par les tribunaux.
————————
minute
n. f.
rI./r
d1./d Division du temps, égale à la soixantième partie d'une heure et à 60 secondes (symbole: min).
d2./d Espace de temps très court. Je reviens dans une minute.
Loc. à la minute: immédiatement. à la minute où: dès que.
D'une minute à l'autre: tout de suite, dans l'instant qui va suivre.
Fam. Minute!: attention, doucement!
(En appos.) Très rapide. Ressemelage minute.
rII./r GEOM Minute sexagésimale ou, absol., minute: unité de mesure d'arc et d'angle, égale à la soixantième partie d'un degré (symbole: ').

I.
⇒MINUTE1, subst. fém.
I. — Espace de temps.
A. — [Le plus souvent avec un adj. numéral cardinal]
1. Unité de temps égale à la 60e partie de l'heure (abrév. mn, m (s'il n'y a pas d'ambiguïté) ou (récent) min.). Je me couchai dans une telle agitation que je fus au moins dix minutes à m'endormir (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p.229). Un doigt à couper, dit le chirurgien, c'est parfait. Avec l'anesthésie, vous en avez pour six minutes tout au plus (MICHAUX, Plume, 1930, p.159). Sa montre était toujours réglée avec une extrême exactitude. Il s'arrangeait même pour mettre l'aiguille des minutes en accord avec celle des secondes (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p.211):
1. Vous n'avez plus que demain. — Eh bien! Mais le jour se compose de vingt-quatre heures, chaque heure se compose de soixante minutes, chaque minute de soixante secondes; en quatre-vingt-six mille quatre cents secondes on fait bien des choses.
DUMAS père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.468.
SYNT. Accorder, donner x minutes (à qqn, pour faire qqc.), consacrer x minutes (à qqc.), disposer de x minutes (pour faire qqc.), mettre, passer x minutes (pour faire qqc.), perdre x minutes; passer x minutes (avec, chez qqn); qqc. dure, prend x minutes; attendre, s'assoupir, réfléchir, se recueillir x minutes; une montre, une horloge avance, retarde de x minutes; avoir x minutes d'avance, de retard, être en avance, en retard de x minutes; au bout de, dans, depuis, en, pendant, sous x minutes, x minutes avant, après, à x minutes près; il y a x minutes que; de x minutes en x minutes.
Compter les minutes. S'impatienter, s'ennuyer. Les préliminaires furent très-longs, et je comptais les minutes qui me séparaient encore du moment de ma délivrance (FROMENTIN, Dominique, 1863, p.128).
♦[Minute détermine un subst.] Délai de x minutes, halte, pause, repos de x minutes. Je désirerais avoir un entretien de quelques minutes avec soeur Marie des Anges (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p.109).
C'est l'affaire de x minutes. X minutes suffiront. V. affaire ex. 16.
C'est une question de minutes. Tout sera joué dans très peu de temps. Il est perdu! Le poumon traversé... Ce n'est plus qu'une question de minutes! (VOGÜÉ, Morts, 1899, p.381).
Loc. adj., vx. C'est un homme à la minute. D'une grande exactitude. (Ds LITTRÉ, Ac. 1835, 1878).
Minute de + subst. Trois minutes d'arrêt (en gare). Henri: (...) j'exige qu'à l'instant même vous avouiez tout à votre mère. Angèle: Quelques minutes de grâce. Henri: Pas une seconde (DUMAS père, Angèle, 1834, III, 1, p.186). Vingt minutes de gymnastique respiratoire... Puis, dix minutes de repos. Après quoi, je m'habillerais... (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p.819).
Minute de silence. Temps que l'on passe en silence pour se recueillir, généralement pour rendre hommage aux morts. Conservez toutefois, mes enfants, l'habitude de vous confesser au bon Dieu. Je propose à cet effet deux minutes de silence (H. BAZIN, Vipère, 1948, p.105).
[Pour évaluer une distance] Être, se trouver à x minutes de (tel endroit); il y a x minutes de (tel endroit) à (tel autre). Le marquis Don Inigo suivait à cinq minutes de distance et n'était point en retard (PONSON DU TERR., Rocambole, t.3, 1859, p.400). — Mais où sommes-nous donc? lui demanda Fritz tout pâle. — Près de la roche des Tourterelles, à vingt minutes au-dessus de ta ferme, répondit Hâan (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p.130).
Minute de + subst. indiquant comment est effectué le trajet. X minutes de tramway, de vol. L'on était sûr de trouver à dix minutes de marche une maison habitée (ABOUT, Roi mont., 1857, p.61). On atteignait ce gros bourg avec deux kilomètres de marche, et vingt minutes d'autocar (MONTHERL., Célibataires, 1934, p.888).
[Pour d'autres évaluations, minute servant d'unité] A/de la minute, par minute. La chaussée à tout instant traversée par les plus rapides omnibus, dix fardiers à la minute et mille fiacres à l'heure (VERLAINE, Œuvres compl., t.4, Mém. veuf, 1886, p.185). Un grand cheval peut (...) marcher pendant dix heures à la vitesse moyenne de 40 à 50 mètres par minute (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, 1905, p.750). Une piastre de la minute à qui de vous sera pas couché au bout de cinq minutes de lutte (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p.221).
[Dans l'indication d'une heure précise] L'heure marquée est minuit moins cinq minutes (DUMAS père, Don Juan, 1836, V, 3, p.99). «Quelle heure? dit-il. — Cinq heures et une minute,» répondit aussitôt Gédéon Spilett (VERNE, Île myst., 1874, p.132).
Rem. Minute et aussi l'indication de l'heure sont parfois sous-entendus. Il était huit heures dix (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p.276). Conan regarda son bracelet-montre: — Oh, bon Dieu! moins dix (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p.57).
2. P. ext. (Très) petit intervalle de temps. Synon. instant, moment, seconde. Qu'est-ce qu'il faut, Mamzelle Claire? — L'omelette, bien vite. — Dans une minute, mamzelle (MAUPASS., Contes et nouv., t.2, Marquis de F., 1886, p.68). Va chez moi avec un centimètre, prends les mesures du tableau de Lhote (...). Envoie-les-moi quand tu auras une minute (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1907, p.315):
2. Laissons une minute vos histoires d'exilés et d'émigrés. Cela n'intéresse plus que vous.
GIRAUDOUX, Siegfried, 1928, II, 3, p.92.
SYNT. Attendez, accordez-moi une/trois/cinq minutes, je suis à vous dans une/cinq minutes; arriver dans une minute; finir (qqc.) dans une minute; s'arrêter, souffler une minute; ne pas avoir une minute (à soi); sans perdre une minute, il n'y a pas une minute à perdre.
P. ell. [Dans la conversation fam., pour retenir qqn ou élever une objection] Minute!, minute papillon! Oh! je crois bien que je vais me sauver! — Minute, Annie! où courez-vous par là? (COLETTE, Cl. s'en va, 1903, p.36). Oh! il se fabrique de petits rêves, dit Nadine avec dédain. Seulement quand il veut me faire entrer dedans, minute! (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.349).
♦[Dans certaines tournures négatives, sert à renforcer la négation, la valeur strictement temporelle s'efface] Ne pas admettre, croire, douter une minute (de qqc., que). L'enfant qui entendait marcher derrière elle le terrible nègre, armé de son couteau, se montra docile et ne songea point une minute à appeler au secours (PONSON DU TERR., Rocambole, t.3, 1859, p.453). Une petite compagne (...) dont la fidélité ne saurait faire question une seule minute (COURTELINE, Boubouroche, 1893, I, 2, p.36).
Adj. + minute. Une petite minute. Des rires s'entendaient. Elle frappa, et il y eut un brusque silence. On mit une grande minute à lui ouvrir (ZOLA, Germinal, 1885, p.1359). Je regardai Morhange. Il me regarda, et soudain un rire, un rire fou, s'empara de nous, nous secoua une bonne minute (BENOIT, Atlant., 1919, p.124).
Locutions
a) Loc. adv.
De minute en minute
À intervalles réguliers et très rapprochés. Le bourg était blanc, net et vide comme un décor avant que ça commence. Mais de minute en minute un homme sortait, équipé pour le travail des champs (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1907, p.257).
Progressivement, à mesure que le temps passe. Elles faisaient de la charpie pour les blessés dont le nombre augmentait de minute en minute (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p.82). L'anxiété l'envahissait, de minute en minute plus forte (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p.528).
Minute à minute, minute par minute. Sans interruption, sans rien manquer, omettre. Je me la rappelle minute à minute, et mot à mot (LAFORGUE, Moral. légend., 1887, p.216). La maison, des combles à la cave, était tenue, minute par minute, au courant des progrès de l'opération (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.187).
b) Loc. adj.
À la minute. Qui dure peu; qui est fait rapidement; qui donne des résultats rapides. Lapereau, côtelettes à la minute; thermomètre à la minute. Sa vie [du siècle] semble une fièvre (...) si dans cette fièvre il entre bien des émotions passagères, de mauvais caprices, d'engouements à la minute, il y a aussi là-dedans de bien nobles palpitations (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t.2, 1862, p.154).
P. ell., en compos. Dont la réalisation est très rapide. Synon. instantané. Clé(-)minute, nettoyage(-)minute, talon (-)minute, bouillon-minute. Ses images [de J. Renard], qui devaient d'abord s'enfoncer comme des griffes dans le réel, sont vite devenues des rêveries-minutes, en marge des choses (SARTRE, Sit. I, 1947, p.312). À cette terrasse de la Rotonde, Modigliani ne m'évoquait pas ces dessinateurs qui (...) cherchent la clientèle et dessinent le portrait-minute (COCTEAU, Poés. crit. I, 1959, p.260).
3. Littér. Temps qui passe. Votre main sur mon front, vous me dites des mots Que personne ne sait, pour endormir mes maux: — L'heure devient minute et fuit à tire d'ailes! (GAUTIER, Poés., 1872, p.311). Je m'ennuie, les heures dansent autour de moi. Par moments «où suis-je?» Vraiment les minutes sont comme des mouches qui bourdonnent dans la chaleur (VALÉRY, Corresp. [avec Gide], 1891, p.87). V. agoniser ex. 23.
B. — 1. Point déterminé d'une durée, tranchant par rapport à celle-ci. Synon. instant, moment. L'œil fixé sur l'acteur, il épiait la minute précise où l'applaudissement arrive à point, et l'arrêtait quand il pouvait nuire (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p.266). Des unités en ligne qui, à cette minute même, reculent peut-être faute de munitions (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p.108).
Minute + adj.
La première, la dernière minute. Dès la première minute, il fut certain qu'il n'oserait jamais s'approcher d'elle, qu'il ne serait jamais rien pour elle (LARBAUD, F. Marquez, 1911, p.145). En dernière minute, Folcoche, je ne sais comment, arrache la sanction du fouet (H. BAZIN, Vipère, 1948, p.193). Il n'y avait pas encore beaucoup de monde dans la salle. «Le public se ramène toujours à la dernière minute» m'ont dit les Cange (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.204).
La dernière minute de qqn. L'instant de sa mort. Sentant approcher sa dernière minute, le malheureux Samuel m'a prié de jurer sur les cendres de mes parents de faire ce qu'il me demanderait (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.114). V. heure II A 4 b.
Dernière minute. Titre de presse annonçant une information très récente. Dernière minute: Un Américain à la tête des forces navales atlantiques [titre] (Combat, 19-20 janv. 1952, p.1, col.6).
La minute (présente). Le moment présent et p. ext. l'époque actuelle. Ce livre [Les Travailleurs de la mer] n'est pas un livre de combat; il est écrit, non pour la minute, mais pour la postérité (HUGO, Corresp., 1866, p.523). La femme (...) ne conçoit pas que l'on puisse vivre dans le passé; sa chair, son coeur et son esprit ne connaissent du temps que la minute présente (MILOSZ, Amour. initiation, 1910, p.110).
Minute + subst.
♦[indiquant une durée] La force qu'il y avait dans Pascal à la minute où il a écrit «L'homme est un roseau», à ces minutes de nuit, de jour, elle ne se déployait pas uniquement dans ces billets, elle était dans sa nuit, dans ses expériences de physique (BARRÈS, Cahiers, t.11, 1917, p.302).
Sa minute de vie. Le court moment que dure la vie (par rapport à d'autres durées). Quel plaisir de troquer sa minute de vie Contre un nom à jamais redit par les humains (POMMIER, Océanides, 1839, p.202).
♦[indiquant un événement] Il attendait, perdu, dans une molle rêverie, que la minute sonnât du lever (MIOMANDRE, Écrit sur eau, 1908, p.101). On n'a pas déplacé un objet dans sa chambre depuis la minute de sa mort (LACRETELLE, Silbermann, 1922, p.35).
Locutions
Loc. adv.
À la minute. Tout de suite, sur le champ. Monsieur le curé, restez-là! Je vous en prie! une seconde... une toute petite! le temps que je cherche le directeur... Je vous le ramène à la minute!... (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p.513). V. démontrer II A.
À chaque minute, à toute(s) minute(s). (Presque) continuellement, très souvent. Le roi réclamait le docteur Rodrigue avec instance. Les jours qui suivirent, il demandait à toute minute: «Ne viendra-t-il pas bientôt?» (A. FRANCE, Chemise, 1909, p.182). Quel supplice, dit Mlle de Maupin, de voir l'homme que l'on a choisi mentir à chaque minute à l'idée qu'on s'était faite de lui (BARRÈS, Cahiers, t.11, 1914, p.103).
D'une minute à l'autre. Incessamment, dans l'instant qui suit. Avec ce détraqué depuis trente-cinq ans bientôt, je ne sais même pas ce qu'il va faire d'une minute à l'autre, dès que j'aurai le dos tourné (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p.489).
Par minute(s). De temps à autre, par intervalles. Synon. par instant (v. ce mot C 1 f). Tu sens certainement par minutes — comment dire? — le besoin brusque de rattraper une sorte de moyenne que tu oubliais heureusement (VALÉRY, Corresp. [avec Gide], 1899, p.364). Le silence est léger et calme; par minute Le vent passe au travers comme un joueur de flûte (NOAILLES, Coeur innombr., 1901, p.84).
Pour la minute. Actuellement. Synon. pour l'instant (v. ce mot C 1 g), pour l'heure (v. ce mot C 8). Ce n'est pas sur ce plan-là que pour la minute je me tiens (BARRÈS, Cahiers, t.5, 1907, p.177).
Loc. adj.
De la dernière minute. Non, vous voyez, la sale blague! Qu'on ait oublié Suzanne! Imaginez seulement qu'elle soit redescendue à terre. (...) un achat, une lubie, une course de la dernière minute (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.302).
De chaque minute, de toutes les minutes. Incessant. C'étaient des engueulades au sujet de sommes misérables, une avidité odieuse de chaque minute (ZOLA, Nana, 1880, p.1450).
Loc. conj. À/dans la minute (même) où, dès la minute où, à la minute que. Vous me ferez le plus grand plaisir en m'adressant de belles mélodies (...) comme celle (...) que je reçois dans la minute où je quitte Mirabeau, le château singulier du fameux orateur (BARRÈS, Cahiers, t.5, 1907, p.332). Le dégoût qu'il avait senti dès la minute où la Flora s'était offerte (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p.301). Ces gens que la musique bouleverse à la minute qu'ils l'entendent, mais qui ne retiennent pas les airs (NIZAN, Conspir., 1938, p.160).
2. En partic. Moment de la vie d'un individu, d'un groupe social, remarquable par son contenu affectif, par l'importance qu'on y attache. Mais les moments sont précieux, sire. Il m'a fallu cinq ans pour obtenir cette minute... Faites qu'elle ne soit pas perdue (DUMAS père, Napoléon, 1831, II, 4, p.149). Voilà, c'est la minute où je perds l'amour de mon mari. Elle passe sur moi, cette minute... (BERNSTEIN, Secret, 1913, III, 3, p.35). Il ne pouvait plus se payer de mots, il était à une de ces rares minutes où l'introspection descend jusqu'à des bas-fonds qu'elle n'a jamais éclairés encore (MARTIN DU G., Thib., Pénitenc., 1922, p.733).
Minute + adj. (précisant le caractère de ce moment). Hier soir, dans mon lit, j'ai eu une minute terrible. J'ai eu brusquement la vision que mon service m'avait diminué, que je ne me valais plus (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1907, p.132). Tel, je végète, soulevé, descendu par les vagues de chaque jour, élevé pour une minute sacrée, plongé pendant une sacrée minute (VALÉRY, Lettres à qq.-uns, 1945, p.70). La décadence est la grande minute où une civilisation devient exquise (COCTEAU, Maalesh, 1949, p.145).
SYNT. Minute affreuse, déchirante, fatale, horrible, irréparable, pathétique, tragique; minute délicieuse, divine, exquise; minute impérissable, inoubliable, précieuse, privilégiée; minute décisive, importante, solennelle; minute favorable, propice.
Minute + adj. (indiquant l'état d'esprit de la pers. à ce moment). Dans les minutes à demi lucides que lui accorde sa débilité de tempérament et d'esprit (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p.192). Je sais pourtant que j'ai eu des minutes bien cruellement désemparées (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1907, p.286):
3. ... celui qui les dessinait [ces gestes purs], soulevé de terre comme les mystiques par un extraordinaire bonheur corporel et spirituel, se sentait vivre une de ces hautes minutes délivrées où nous apparaît quelque chose d'accompli, que nous tirons de nous-même et que nous baptisons Dieu.
MONTHERL., Bestiaires, 1926, p.560.
Minute de + subst. (indiquant un sentiment, une manière d'être). En racontant à votre amie mes bêtises, j'obéissais à une résolution prise, justement, dans une de ces minutes de neurasthénie, de folie... (BERNSTEIN, Secret, 1913, I, 8, p.13).
SYNT. Minute d'ahurissement, d'affolement, d'agitation, d'angoisse, de bonheur, d'hésitation, d'indécision, de faiblesse, d'humeur, de joie, d'orgueil, de patience.
Minute de vérité.
[Avec un compl. déterm. ou adj. poss.] Moment particulièrement favorable où quelque chose atteint son apogée, où quelqu'un connaît le succès. Phidias est la plus haute minute, le point de perfection du génie athénien (BARRÈS, Voy. Sparte, 1906, p.65). V. heure II A 4 a:
4. Sans doute qu'il [Radiguet] avait un plan, qu'il exécutait un programme, à longue échéance. Il aurait, un jour, orchestré son oeuvre et même, j'en suis certain, fait toutes les démarches utiles à la mettre en vue. Il attendait sa minute. La mort l'a pris avant.
COCTEAU, Diff. d'être, 1947, p.28.
II.GÉOM., ASTRONOM. Unité d'angle.
A.Cour. Soixantième partie du degré (symb. '). Minute sexagésimale. On découvre ensuite: l'île de Hond, ou l'île des Chiens, par 15 degrés 12 minutes de latitude sud (Voy. La Pérouse, t.1, 1797, p.104). La raison n'aurait pas moins de peine à admettre qu'un décret primitif et inexplicable eût donné la préférence à telle forme polyédrique sur telle autre; eût choisi tel nombre de degrés et de minutes plutôt que tel autre, pour l'inclinaison de deux faces ou de deux arêtes (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p.181).
B. — Peu usité. Minute centésimale. ,,En géodésie, on utilise la «minute centésimale» qui est le centigrade`` (Astron. [CILF] 1980).
III.BEAUX-ARTS. Unité de mesure.
A.ARCHIT. ,,Douzième partie du module ou rayon d'un fût de colonne, mesuré à sa base`` (ADELINE, Lex. termes art, 1884).
B.PEINT. ,,Division de la hauteur d'une tête humaine en quarante-huit parties égales`` (ADELINE, Lex. termes art,1884).
REM. Compte-minutes, subst. masc. Appareil qui sert à déterminer d'avance la durée d'une opération, un signal avertissant que le temps fixé est écoulé. Le compte-minutes. Se règle de 1 minute à 1 heure (toujours remonter à fond) (Catal. 3 Suisses, printemps-été 1984, p.732).
Prononc. et Orth.:[minyt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. a) 3e quart XIIIe s. minuce «la plus petite sous-division du temps» (Comput, f° 2 ds LITTRÉ), attest. isolée; b) 1392 minute «la 60e partie de l'heure» (E. DESCHAMPS, L'Art de dictier, 394c ds Œuvres compl., éd. G. Raynaud, 7, p.268); 2. a) 1560 «moment bref» (CALVIN, Instit. chrét., éd. J. D. Benoit, I, XIV, 22); en partic. b)1792 «moment bref remarquable par son contenu affectif» une minute d'inquiétude (STAËL, Lettr. L. de Narbonne, p.17); 1826 la minute fatale (CHATEAUBR., Natchez, p.487); 3. loc. adv. a) 1803 d'une minute à l'autre (KRÜDENER, Valérie, p.143); b) 1813 de minute en minute (CONSTANT, Esprit conquête, p.149); c) 1815 à la minute (ID., Journaux, p.448); d) 1836 à une minute près (VIGNY, Mém. inéd., p.54); 4. 1808 interj. minute! (HAUTEL); 5. 1922 élém. de compos. bouillon-minute (MORAND, Ouv. la nuit, p.152). II. 1. a) 1377 minut «sous-division du degré de la sphère céleste» (ORESME, Ciel, éd. A. D. Menut et A.J.Denomy, I, I, fol. 3d, p.46), attest. isolée; b) 1636 minute «60e partie de chaque degré d'un cercle» (MONET); 2. 1691 archit. (OZANAM); 3.1840 minute centésimale (Ac. Compl. 1842). Empr. au lat. médiév. minuta (v. LATHAM), fém. subst. du lat. class. minutus «petit, menu», part. passé de minuere «rendre plus petit, diminuer» lui-même dér. de minus, compar. neutre de parvus «petit». Bbg. QUEM. DDL t.19.
II.
⇒MINUTE2, subst. fém.
A. —Première rédaction (d'un texte, d'un document officiel) qu'on se propose de mettre au net, de recopier. Minute diplomatique. Lucien feuilletait la minute du ministre, qui avait douze pages. «Pour tout au monde, mon père ne lirait pas un rapport aussi long (...)» (STENDHAL, L. Leuwen, t.3, 1836, p.22). Il n'y a que les princes pour savoir obliger ainsi, dit le marquis de Chargeboeuf en prenant des mains de Bordin cette précieuse minute de la pétition à faire signer aux quatre gentilshommes et pour laquelle il se promit d'obtenir d'augustes apostilles (BALZAC, Tén. affaire, 1841, p.50):
1. Je décidai donc que tout le monde partirait à l'offensive le 6; je fis en conséquence, rectifier les dates, je signai la minute de l'ordre qui fut immédiatement portée au service du chiffre.
JOFFRE, Mém., t.1, 1931, p.389.
En partic., vieilli. Brouillon, original d'une lettre. M.Feuillet de Conches m'a envoyé trois minutes de lettres de Marie-Antoinette, retouchées, m'a-t-il dit, par l'abbé de Vermond (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t.8, 1864, p.386).
DR. Original d'un acte notarié ou d'un jugement qui doit être conservé par le notaire ou le greffier du tribunal qui en délivrent des copies, grosses ou expéditions. Minute notariale; minute d'un contrat, d'un acte de vente, d'un testament. Extrait des minutes de la justice de paix de la ville et commune de Morlaix (Voy. La Pérouse, t.1, 1797, p.LXIV). Le mandant peut révoquer sa procuration quand bon lui semble, et contraindre, s'il y a lieu, le mandataire à lui remettre, soit l'écrit sous seing privé qui la contient (...), soit l'expédition, s'il en a été gardé minute (Code civil, 1804, art. 2004, p.360). Malgré son caractère matériel de brouillon, souvent abrégé dans l'énoncé des innombrables clauses (un dicton rappelle: «Méfiez-vous de l'etc. du notaire»), la minute constitue l'original de l'acte et porte, seule, la signature des témoins éventuels (Encyclop. univ. t.19 1974, p.1268):
2. ... cet imbécile de Ribouté écrivait sous ma dictée (...) et par mégarde il a inséré le mot dans son acte... (...). Je sais bien qu'on l'a biffé (...) en mettant en marge un mot rayé nul (...) mais l'injure n'en reste pas moins sur la minute timbrée et enregistrée!...
LABICHE, Gros mot, 1860, 4, p.313.
B. P. anal., CARTOGRAPHIE. ,,Document original, élaboré de façon précise, de présentation parfois imparfaite, servant de base pour la rédaction d'une carte`` (C.F.C. ds GEORGE 1970 et Topogr. 1980). Minute topographique, hydrographique. Sur le désir que je lui témoignai, il me fit à l'instant voir les minutes de ses cartes. Ces minutes sont à une échelle immense, bien détaillées, et... les sondes y sont marquées avec profusion tout le long des côtes jusqu'à 300 brasses de profondeur (DUMONT D'URVILLE, Voy. Pôle Sud, t.1, 1841, p.30).
Prononc. et Orth.: [minyt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. Fin XIVe s. [ms.] «écrit original sur lequel se font les copies» (Trésor amoureux, 1148 ds J. FROISSART, Poésies, éd. A. Scheler, III, 132); cf. 1412 fuelles de minutte (Tut. des enf. Vilain de Launais, A.Tournai ds GDF. Compl.); en partic. 2. 1549 minutes de contracts «original d'actes notariés qui reste chez le notaire et dont on ne peut délivrer que des copies» (EST.); 3. 1812 cartographie la minute d'un plan ou d'une carte (MOZIN-BIBER t.2). II. 1582 «petite écriture» un billet escrit en minutte (F. BRETIN, trad. de LUCIEN, Le Banquet ou les Lapites, 17 ds HUG.). Empr. au lat. médiév. minuta «note, brouillon d'un écrit» (1387 ds LATHAM, v. aussi minute1), qui étaient traditionnellement écrits en petite écriture.
DÉR. Minutier, subst. masc. a) Registre contenant les minutes notariales. Une loi du 14 mars 1928 a permis aux notaires français de déposer aux Archives nationales (pour Paris) ou départementales les parties les plus anciennes de leur minutier (Encyclop. univ. t.19 1974, p.1268). b)Minutier (central). ,,Local affecté au dépôt des archives notariales comptant plus de 125 ans de date, afin d'assurer leur conservation effective et leur utilisation historique`` (CAP. 1936). Il faudrait (...) plus de vingt ans pour microfilmer le minutier des notaires de la Gironde qui occupe deux mille mètres de rayonnage (L'Hist. et ses méth., 1961, p.799). [minytje]. 1res attest. 1893 «registre contenant les minutes des actes d'un notaire» (DG), 1931 minutier central (Lar. 20e); de minute2, suff. -ier.
STAT. Minute1 et 2. Fréq. abs. littér.: 12168. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 9991, b) 19743; XXe s.: a) 20179, b) 20510.

minute [minyt] n. f.
ÉTYM. V. 1360; minuce, XIIIe; lat. minuta, fém. de minutus « menu ».
———
I (XIIIe).
1 Division du temps, soixantième partie de l'heure (abrév. : min. ou mn quand il n'y a pas d'ambiguïté). (argot) Broquille. || La minute se divise en soixante secondes. || Compter (cit. 11) les minutes. || De cinq minutes en cinq minutes (→ Gagner, cit. 52).
1 La grande aiguille de l'horloge se déplace par secousses toutes les minutes, oscille un peu et s'arrête.
Sartre, le Sursis, p. 112.
(Dans la mesure du temps). || Deux heures cinq minutes, deux heures quarante-cinq minutes (dans la langue courante : deux heures cinq, trois heures moins le quart. Heure, supra cit. 27).Durée équivalant approximativement à cette division. || Cinq minutes de réflexion, de travail. || Une minute de silence.
2 (1541). Par ext. Court espace de temps. Instant, moment (→ Heure, cit. 20). || Les minutes qui passent, symbole du présent (→ Extraire, cit. 2). || La minute présente (→ Chance, cit. 4). || La minute qui va suivre (→ Inconscience, cit. 3). || Jusqu'à la dernière minute… (→ Hasarder, cit. 13). || Une minute de plus et… (→ Haler, cit. 1). || Je ne peux pas m'absenter une minute (→ Chaîne, cit. 12), une demi-minute. || Je reviens dans une minute. || Je n'y crois pas une minute, pas du tout (→ Fidélité, cit. 7). || D'ici (cit. 27) quelques minutes, dans cinq minutes. || S'arrêter toutes les cinq, toutes les dix minutes (→ Frein, cit. 14).
(D'après le contenu affectif de l'instant). || Exaltante (cit. 3) minute. || Minute d'anxiété (cit. 9), de distraction, d'inattention. || Une bonne, une grande (cit. 25), une petite minute : un instant qui paraît long, court… (→ Interminable, cit. 4; marge, cit. 5). — ☑ Loc. La minute de vérité.
2 Tous, tant que nous sommes, nous n'avons à nous que la minute présente; celle qui la suit est à Dieu (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 66.
3 (…) quand finira mon livre ? Problèmes. Pour qu'il paraisse l'hiver prochain, je n'ai pas d'ici là une minute à perdre.
Flaubert, Correspondance, 1988, 28 avril 1880.
4 Que demande-t-on d'une fleur
Sinon qu'elle soit belle et odorante une minute, pauvre fleur, et après ce sera fini.
La fleur est courte, mais la joie qu'elle a donnée une minute
N'est pas de ces choses qui ont commencement ou fin.
Claudel, l'Annonce faite à Marie, II, 3.
5 Ce qui divise le plus les êtres, c'est peut-être que les uns vivent surtout dans le passé et les autres seulement dans la minute présente.
A. Maurois, Climats, I, VI.
Loc. À la minute où… : au moment où (→ Art, cit. 79). — ☑ De minute en minute (→ Bestiole, cit. 1; cri, cit. 28); minute à minute (→ Gagner, cit. 64).D'une minute à l'autre : dans l'instant, dans un futur très proche, imminent. — ☑ À la minute : à l'instant même, tout de suite; avec exactitude, promptitude (→ Futur, cit. 16; locataire, cit. 3). — ☑ (1839). || « Être à la minute » (Académie), très pressé.
REM. Minute s'emploie en apposition après un substantif désignant un objet, au sens de « que l'on répare, que l'on fabrique sur-le-champ (à la minute) ». Le composé signifie : « service, atelier où l'on répare (fabrique) très rapidement ». Ex. : Talon minute (service de cordonnerie assurant la réparation immédiate des talons, des chaussures); clé-minute (service de réparation, de confection et de reproduction immédiates de clés).
Entrecôte minute, préparée et servie sur-le-champ. || Cocotte-minute (marque déposée d'autocuiseurs).
Attendez une minute, cinq minutes, quelques minutes.Interj. (fam.). || Minute ! : attendez une minute, ne soyez pas si pressé, et, fig., doucement ! je ne suis pas de cet avis.Minute, papillon !
6 Et moi, justement, je vous réponds d'accord. Mais minute, que j'ajoute aussitôt. Moi et mon collègue, on travaille dans l'intimité avec Monsieur Alessandrovici.
M. Aymé, la Tête des autres, III, I.
7 Minute, papillon ! (Pause) Vous n'allez pas partir comme ça (…)
A. Adamov, Paolo Paoli, XII.
7.1 Le gros homme s'approcha et sortit un calepin de sa poche.
— Minute, dit-il. Tu as un permis de travail ?
J.-M. G. Le Clézio, le Déluge, p. 218.
tableau Principales interjections.
3 (1636). Unité de mesure des angles; soixantième partie d'un degré de cercle (minute sexagésimale). || Trois degrés, douze minutes (3° 12′).
(1840, Académie). Vx. || Minute centésimale : centième de grade ( Centigrade).
4 (1691). Arts. Subdivision du module (1/12e, 1/18e ou 1/30e selon les ordres).
———
II (XIVe; du lat. médiéval minuta au sens d'« écriture menue »).
1 Vx. Petite écriture, petits caractères. || Écrire en minute.
2 (1549). Dr. Original d'un acte authentique dont le dépositaire ne peut se dessaisir. Acte (II., 1.), écrit, original. || On conserve au greffe les minutes des actes de procédure (→ Greffier, cit. 1). || Minute d'un jugement (cit. 1), d'un rapport d'experts. || Minutes des actes notariés (conservées au minutier). || Acte notarié en minute (opposé à acte en brevet). || Copie, expédition d'une minute ( Grosse, cit. 44 et 45); extrait d'une minute.Dr. internat. publ. || Minutes diplomatiques.
8 Dans une chemise ouverte sur la table, où les minutes dormaient d'un héritage riche en litiges, il en saisit une, au hasard.
P.-J. Toulet, la Jeune Fille verte, I.
(1812). Par ext. Plan levé sur le terrain.
CONTR. (Du sens II) Copie, expédition, grosse.
DÉR. (Du sens I) Minuter, minuterie. — (Du sens II) Minutaire, minuter, minutier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • minute — 1. (mi nu t ) s. f. 1°   La soixantième partie d une heure. Une demi minute. La minute contient soixante secondes.    Compter les minutes, être dans une attente qui fait trouver le temps long. •   Sitôt que quelqu un arrivait... je sortais en… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Minute — Min ute, a. Of or pertaining to a minute or minutes; occurring at or marking successive minutes. [1913 Webster] {Minute bell}, a bell tolled at intervals of a minute, as to give notice of a death or a funeral. {Minute book}, a book in which… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • minute — Ⅰ. minute [1] ► NOUN 1) a period of time equal to sixty seconds or a sixtieth of an hour. 2) (a minute) informal a very short time. 3) (also arc minute or minute of arc) a sixtieth of a degree of angular measurement …   English terms dictionary

  • Minute — Mi*nute (m[imac]*n[=u]t or m[i^]*n[=u]t ), a. [L. minutus, p. p. of minuere to lessen. See {Minish}, {Minor}, and cf. {Menu}, {Minuet}.] [1913 Webster] 1. Very small; little; tiny; fine; slight; slender; inconsiderable; as, minute details. Minute …   The Collaborative International Dictionary of English

  • minute — minute1 [min′it] n. [OFr < ML minuta < L (pars) minuta (prima), (first) small (part), term used by Ptolemy for the sixtieth part of a unit in his system of fractions (of the circle, radius, day, later applied also to the hour): see MINUTE2] …   English World dictionary

  • Minute — Min ute (?; 277), n. [LL. minuta a small portion, small coin, fr. L. minutus small: cf. F. minute. See 4th {Minute}.] [1913 Webster] 1. The sixtieth part of an hour; sixty seconds. (Abbrev. m. or min.; as, 4 h. 30 m.) [1913 Webster] Four minutes …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Minute — minutė statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Dalinis plokščiojo kampo matavimo vienetas. Žymima ′: 1′ = (1/60)° = π/10800 rad. atitikmenys: angl. minute vok. Minute, f rus. минута, f pranc. minute, f ryšiai: homonimas –… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • minute — minutė statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Dalinis plokščiojo kampo matavimo vienetas. Žymima ′: 1′ = (1/60)° = π/10800 rad. atitikmenys: angl. minute vok. Minute, f rus. минута, f pranc. minute, f ryšiai: homonimas –… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • minutė — statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Dalinis plokščiojo kampo matavimo vienetas. Žymima ′: 1′ = (1/60)° = π/10800 rad. atitikmenys: angl. minute vok. Minute, f rus. минута, f pranc. minute, f ryšiai: homonimas – minutė …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • minute — Minute, Scheda, Schedula B. ex Iustiniano. Il vient de Minutus, Venant de Minuo. Car ordinairement on escrit une minute de lettre menuë, et tellement quellement escrite. Et que ainsi soit, il apper par ce que le contraire de la minute nous… …   Thresor de la langue françoyse


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.